Thématiques

Le projet MIRRTICE (Mise en Réseau de la Recherche en TICE) s’articule autour des principaux points suivants :

 

  1. structuration d'un réseau de chercheurs en TICE autour de deux ensembles de chercheurs
    • au Nord, un consortium de laboratoires renommés (France, Belgique, Canada) prêts à s’engager dans un appui scientifique limité dans le temps en direction des pays du Sud

    • au Sud, des groupes de recherche interdisciplinaires à vocation régionale (à identifier ou à structurer, en tout cas à appuyer), implantés dans des pays à fort potentiel d'innovation et dont le rayonnement vise respectivement le Maghreb, l’Afrique centrale, l’Afrique de l’Ouest, le Moyen- Orient et l’Océan Indien
       

  2. mise en avant d’une recherche utile pour la région et les universités partenaires, favorisant l'introduction des formes innovantes du numérique éducatif dans le monde universitaire. 3) sélection au cours d’une phase préparatoire d’un petit nombre de jeunes scientifiques motivés sélectionnés sur appel à candidatures. Leur est proposé un encadrement à distance d’une durée de 3 mois comprenant une mise à niveau scientifique dans les domaines non couverts par leur formation initiale, une introduction à la recherche et un appui à la définition d’un sujet de thèse. Cette incubation doit conduire pour ceux retenus, à un rattachement à un laboratoire et à une équipe et à une inscription en doctorat. La sélection annuelle est de seize candidats (quatre par région) au terme de laquelle les huit meilleurs seront retenus.
     
  3. utilisation intensive de la E-recherche et de ses outils sous une forme hybride dans laquelle les séjours en présentiel dans les laboratoires du consortium d’appui ne seront pas négligés.
     
  4. échanges entre équipes favorisés grâce au choix de thématiques complémentaires résultant d'une concertation entre les universités d’origine des équipes locales et les universités du consortium associé au projet.
     
  5. partenariats ciblés avec le monde de l’édition pour un appui à la publication des jeunes scientifiques dans des revues de niveau international.
     
  6. institutionnalisation progressive du dispositif mis en place devant mener à la création d’écoles doctorales régionales dans les universités locales d’accueil.
     
  7. recherche d’un appui concret auprès des autorités locales sous la forme d'allocations de mobilité pour leurs ressortissants.
     
  8. renforcement du projet en amont par l'appui à l'émergence de Masters locaux innovants en TICE (action IFIC) 

Actualites

Productions

Nos Partenaires